Pages

jeudi 11 juillet 2013

Appelez-les Community DJs au lieu de Community Managers

Voici l'excellente phrase de Bill Boorman, penseur non-conformiste dans la sphère du recrutement en ligne et fondateur des non-conférences "tru" (the recruiting unconference) qui s'exportent dans le monde entier, par rapport aux Community Managers: "Call them Community DJs, not Community Managers".

Cette phrase a eu du succès parmi les Twittos de la branche RH germanophone la semaine dernière, lors de la première non-conférence à Düsseldorf en Allemagne.

Il est vrai que le Community Manager a quelque chose d'un DJ:

  • il "re-mixe" la communication d'une entreprise afin d'enthousiasmer ses "fans", "followers", "likeurs", clients et/ou investisseurs
  • il pense à sa cible - quel style sera le mieux adapté à l'audience en face?
  • tout en gardant son "écriture", son style propre à lui
  • il entretient son audience en procurant des émotions positives
  • il peut être perçu comme quelqu'un un peu à part ou décalé dans une société car il peut "s'amuser aux platines" (sur les réseaux sociaux) pendant son travail
  • il (ou elle d'ailleurs) peut travailler jour et nuit - il y a toujours quelque chose qui se passe
  • il crée des liens
  • il reste constamment en veille
  • son métier évolue en même temps que la technologie
La seule chose qui me désole dans l'imagerie de Bill, c'est que beaucoup de gens associent le métier d'un DJ à la fête, à la légèreté absolue, aux excès de la drogue et de l'alcool, bref, à un emploi qui n'en est pas vraiment un et qui n'est pas pris au sérieux - du moins, en dehors de la communauté des DJs et des groupies.
Il manque également la dimension de stratégie et d'analyse de l'impact de son "re-mix" de communication.

Qu'en pensez-vous?
Je vais avoir l'occasion de voir Bill et de lui parler lors de la 3ème non-conférence à Paris le 16 octobre 2013 à laquelle je participerai grâce à l'invitation d'un des organisateurs de #truparis et collègue blogueur strasbourgeois, Jean-Christophe Anna.
Je lui demanderai ce qu'il entend par la fonction du "Community DJ".

Stay tuned.

Salut de Strasbourg, Eva

Aucun commentaire: