Pages

lundi 19 août 2013

Existe-t-il des Community Managers SENIOR?

Afin de répondre tout de suite à la question: oui, bien sûr!

J'ai récemment parlé à la Community Manager Senior de chez Monster Worldwide Deutschland GmbH, Eva-Maria Goldmann, et lui ai posé quelques questions.

En effet, après avoir terminé ses études de journalisme, d'histoire et de langues romanes, Eva-Maria a travaillé à la radio régionale de la Hesse, Hessischer Rundfunk. Depuis l'an 2000, elle a d'abord intégré la société Jobpilot avant que celle-ci ne se fasse racheter par Monster en 2004. Elle a continué à travailler chez Monster après la fusion.

Quand elle avait postulé chez Jobpilot en 2000 (à un poste de rédactrice online), on lui avait proposé de créer et d'animer une communauté qui s'adressait aux chercheurs d'emploi. Eva-Maria a relevé le défi et a conçu la stratégie, les outils et a commencé à communiquer avec les candidats en ligne. En fait, elle n'a jamais vraiment décidé de vouloir être une Community Manager. Elle aimait bien la tâche, le challenge, la nouveauté.

Aujourd'hui, après 13 ans d'expérience dans le domaine, après avoir créé et accompagné les premiers pas de la communauté Monster dans les média sociaux tels que Twitter, Facebook, Google+,... elle se réoriente de nouveau - elle est en train de suivre une formation afin de devenir médiatrice en entreprise.

Concernant des "crises" ou "Shitstorms" dans les média sociaux, Eva-Maria dit qu'elle n'a jamais vraiment vécu une crise grave. Elle souligne qu'une communication claire et ouverte est requise en cas de gestion de crise. "Le ton doit toujours rester professionnel - on bannira l'ironie à tout prix. Il faut être capable d'accepter la critique (bien fondée, bien évidemment) et avouer quand on a eu tort", dit-elle. En outre, accentue Eva-Maria, "un peu de critique permet à l'entreprise de se remettre en question, de revoir et de réviser ses produits. C'est une bonne chose."

Par rapport à la question sur les qualités nécessaires, voire appréciables, chez un Community Manager, Eva-Maria spécifie que l'empathie est très importante ainsi que l'envie de communiquer avec les gens de toutes sortes, des affinités avec les technologie modernes et les nouveaux média, de la créativité et de toujours avoir des bonnes idées.

Enfin, pour conclure, elle pense que le métier du Community Management va se diversifier dans les années à venir. Il n'y aura plus de fonction "purement" Marketing ou Community Management - les communautés, les réseaux sociaux et le marketing online vont continuer à évoluer. Les métiers associés feront de même.

Eva-Maria n'a jamais eu de formation initiale pour être Community Manager - pourtant, depuis l'ascension des média sociaux en 2008 jusqu'à aujourd'hui, elle a conseillé des dizaines d'étudiants qui aspiraient à ce métier.

Ceci prouve encore qu'une bonne dose de curiosité mélangée à un esprit vif et désireux d'apprendre ainsi qu'une pincée de volonté peuvent concocter un Community Manager digne de ce nom.

Vous trouvez aussi? Ou pas? Faites-le-moi savoir dans les commentaires.